• Vestibulum ut dignissim

  • Suspendisse non odio dui

  • Donec sit amet iaculis tortor

  • Aliquam molestie aliquet velit

  • Nulla fringilla placerat nunc

Alain Baudot-Visser marchand d'armes anciennes, reconnu en France et en Europe depuis plus de 40 ans, fournit les plus grands collectionneurs.

Il est devenu Expert Agrée du Syndicat des Experts Professionnels en Œuvres d'Art depuis 1991.

Passionné depuis son enfance par les armes et l'histoire s'y rattachant, il s'est spécialisé en armes anciennes, souvenirs historiques et militaria du début 18ème jusqu’à la fin du 19ème siècle, principalement la période du 1er Empire.

En sa qualité d'Expert, Alain Baudot-Visser se déplace sur demande dans toute l'Europe, mais également recherchera pour vous des objets spécifiques, tels que très belles paires de pistolets, fusils, tableaux militaires, bronzes, coiffures et cuivreries.

Toutes ces armes anciennes ou objets militaria vous seront vendus avec leur certificat d'authenticité, garantissant leur valeur, leur origine et leur époque.

 

La déontologie de marchand d’armes anciennes selon Alain Baudot-Visser

Depuis plus de 40 ans, Alain Baudot-Visser s’est toujours fixé un cadre de conduite dans l’exercice de son expertise d’antiquaire de pièces et d’armes de prestige.

Alain Baudot-Visser s’interdit l’utilisation de toute photo de pièces dont il n’a ni négoce ni la propriété, même pour référence arbitraire.

Alain Baudot-Visser ne s’autorise que la mission qui lui est confiée, de l’expertise jusqu’au négoce d’armes anciennes et pièces complémentaires et non la promulgation abusive.

En tant que marchand d’armes anciennes, il lui est fondamental d’avoir une discrétion quand aux missions qui lui sont confiées par de grands collectionneurs. La divulgation de pièces qui lui sont acquises ou confiées fait toujours l’objet de la discrétion adéquate. Pour Alain Baudot-Visser, marchand d’armes anciennes, cette déontologie dans le cadre de son expertise d’armes anciennes et de prestige demeure fondamentale.

 

Les armes et leurs catégories

Les armes qu'elles soient blanches ou à feu, étaient conçues en fonction de leur utilité.

Elles se distinguent en 2 catégories :

Les armes militaires, dites règlementaires, et les armes civiles.

> Les armes militaires règlementaires étaient fournies par les manufactures (Versailles, Charleville, Saint-Etienne, Tulle, Mutzig, Klingenthal, Soligen) qu'elles soient Nationale, Impériale ou Royale.

Elles sont devenues recherchées car certaines étaient peu nombreuses.

> Les armes civiles étaient fabriquées par des arquebusiers parisiens, provinciaux et étrangers. Les armes de prestige étaient, elles, usinées par de nombreux arquebusiers, parmi lesquels les plus prestigieux tels que Nicolas-Noël Boutet, au sein de la Manufacture de Versailles, Jean Le Page, Fatou, Pirmet, etc…

 

"Les armes du XVII au XIXème siècle, un peu d'histoire de France...."

Epoque : XIXème

Crosses en ébène sculpté, canons bleuis, flutés, platines et garnitures en acier "poli glace" ciselées. Intérieur du coffret en velours rouge, coffret complet de tous ses accessoires d'origine.

Epoque : 1er Empire

Paire de pistolets à silex d'Officier, signés de Prévost à Versailles. Crosses en noyer clair quadrillées, à fûts longs, platines à corps plat, canons à pans légèrement tromblonnés bleuis signés à l'or du nom de l'arquebusier, garnitures en acier grisé, pièces de pouce en argent monogrammé.

Epoque : Début XVIIIème

Vers 1710, signés de Chasteau à Paris. Crosses en ronce de noyer, garnitures en acier ciselé, pommeaux en acier ciselés à calottes représentant un masque grotesque.

Epoque : 1er Empire

Epée d'Officier en bronze doré, fusée en nacre, plateau représentant la Duchesse de Polignac implorant la clémence de Napoléon 1er pour la grâce de son époux pour la tentative d'assassinat sur sa personne, fourreau de cuir cousu à 2 garnitures en bronze doré ciselées, lame bleuie dorée au tiers.

Epoque : Consulat

Sabre d'honneur d'infanterie de récompense signé de Boutet, Directeur-Artiste de la Manufacture de Versailles, à titre de récompense nationale. En bronze doré ciselé. Pommeau en volute, chape signée, lame gravée dorée marquée " Récompense nationale".

Epoque : 1er Empire

Epée d'Officier d'Etat Major, en argent poinçonnée au 1er coq (1798-1809), lame bleuie et dorée au tiers, fourreau de cuir cousu, garniture en argent.

Epoque : Fin XIXème

Buste en bronze à patine médaille représentant Napoléon 1er, signé de Colombo daté de 1885 (1812), hauteur 57cm.

Epoque : Fin XIXème

Statuette équestre en bronze, représentant Napoléon 1er, signée de Masson sculpteur et de Susse à Paris, Fondeur, hauteur 27cm.

Epoque : Fin XIXème

Buste en bronze, à patine brune, représentant Bonaparte en habit de Premier Consul, hauteur 29 cm

Epoque : Fin XIXème

Splendide statuette d'ivoire représentant Bonaparte à cheval, socle sur ébene incrusté d'ivoire.

Epoque : XXème

Très belle figurine à cheval représentant un lancier rouge, fabriqué et signé par Lepelletier. Tous les accessoires sont en tissu, métal et cuir. Hauteur approximative de 40cm.

Epoque : milieu XIXème

Buste en biscuit de Sèvres, représentant Napoléon 1er en tenue de chasseur à cheval avec ses décorations, terrasse bleue, liserés dorés, poinçons de Sèvres sous la terrasse, hauteur 66cm.

Epoque : 1er Empire

Huile sur bois signé de Davosta représentant un Officier de Dragon à cheval, époque 1er Empire, cadre en bois doré sculpté d'origine, Hauteur 53cm x L 47 cm

Epoque : 1803

Huile sur toile représentant un Général de Brigade en habit réglementaire de l'époque Vendemiaire An XII (1803), la Légion D'Honneur portée au cou a été rajoutée sous la première restauration. Cadre en bois doré sculpté d'origine, Hauteur 1,80 m x L 1,31 m

Epoque : 1er Empire

Huile sur toile représentant le portrait du Capitaine de Vaisseau Jean Daniel Coudein (1759-1822), peint entre 1804 et 1808, cadre en bois doré d'origine, hauteur 70cm x L 60 cm